Comment choisir un coupe-choux et une shavette ?

Si vous ne voulez pas ressembler au yéti ou vous retrouver avec une barbe broussailleuse qui finira par vous mettre mal à l’aise, équipez-vous d’outils adaptés pour vous en occuper correctement.

Pour une taille et une mise en forme générale, les ciseaux à barbe suffiront. Pour un rasage de près, le rasoir s’impose. Ce dernier se décline en plusieurs versions, dont le coupe-choux et la shavette. Il s’agit de deux variantes du rasoir de barbier, plutôt faciles à utiliser dès que vous avez pris le coup de main.

Si vous avez décidé d’utiliser une shavette ou un coupe-choux pour vous raser, sachez que ces deux instruments se ressemblent, mais en apparence seulement. Ils doivent être choisis avec soin pour éviter les blessures et les erreurs qui peuvent vous défigurer ou gâcher la coupe de votre toison faciale.

Vous trouverez divers modèles de ces rasoirs auprès des vendeurs spécialisés. Demander l’avis de vos amis barbus peut vous aider, mais pas vraiment, chacun ayant ses préférences. De plus, plusieurs éléments doivent être pris en compte pour optimiser votre achat.

1 - Le coupe-choux ou la shavette ?

Ces deux outils constituent le meilleur choix pour un rasage de près à la main. Ils se ressemblent beaucoup, à la différence près que la lame du coupe-choux est fixe, tandis que celle de la shavette est amovible.

Le coupe-choux convient uniquement pour un usage personnel et sa lame doit être affutée de temps en temps. Au contraire, il suffit de remplacer celle de la shavette, lorsqu’elle ne coupe plus très bien ou si vous devez prêter votre instrument à quelqu’un d’autre ; ce n’est qu’une question d’hygiène.

Bon à savoir : les résultats sont pratiquement les mêmes, tous deux servent pour un rasage de près. Par précaution, si vous n’êtes pas habitué au rasage manuel, commencez avec un coupe-choux et passez à la shavette plus tard.

Quoi qu’il en soit, que vous optiez pour l’un ou pour l’autre, quelques éléments sont à considérer au moment de l’achat.

2- Les principaux critères de choix à prendre en compte

Le coupe-choux et la shavette sont composés de deux parties : le manche et la lame, ou le porte-lame pour la shavette. Tous deux ont chacun leur importance, compte tenu de la délicatesse et de la complexité du rasage.

A - Le manche (ou la poignée ou encore la châsse)

Il est réalisé en différents matériaux. Selon les modèles, vous trouverez des rasoirs munis de manche :

  • en bois 
  • en plastique,
  • en métal (acier, titane, aluminium),
  • en corne,
  • en ivoire.

Mais plus que la matière, il vous faudra tenir compte de la prise en main. Le manche ne doit être ni trop lourd ni trop léger pour faciliter la manipulation. Si vous achetez en magasin, n’hésitez pas à l’essayer ou à le soupeser avant l’achat.

Parmi les modèles que nous recommandons, les shavettes Woody Brown, Woody Grey et OldBarber de Man’s Beard munies de manches en bois sont aussi légères que faciles à manier. Si vous préférez les manches en métal, la gamme ProBarber du même fabricant propose divers modèles esthétiques et faciles à entretenir.

Vérifiez également si la lame est bien placée, si elle est bien encastrée dans le manche (coupe-choux) et/ou dans le porte-lame (shavette). Pour cette dernière, le mode de fixation doit être parfaitement sécurisé pour que la lame ne glisse pas ; il faut qu’elle soit immobile.

Il existe également des modèles dépourvus de manche comme la Small Blade de Man’s Beard et qui est dotée d’un repose-doit pour faciliter la manipulation.

B - La lame

La plupart des shavettes sont dotées des lames identiques à celle des rasoirs de sûreté. N’hésitez pas à choisir les marques reconnues pour plus d’efficacité. Les lames Menrock sont aussi coupantes que durables. La lame du coupe-choux est assez difficile à trouver, car il existe de nombreux modèles sur le marché.

a) Le matériau

La lame du coupe-choux est généralement faite en acier. L’acier inoxydable offre d’excellentes performances, mais peut être difficile à affûter sans un outil adapté.

La lame en acier carbone est plus légère, facile à aiguiser et à affiler.

b) La longueur

La lame mesure généralement entre 7 et 9 cm.

c) La largeur

En principe, la largeur de la lame est de 0.9 cm à 2.5 cm. Elle est souvent exprimée en huitième de pouce :

  • 3/8 = 0,9 cm
  • 4/8 = 1,3 cm
  • 5/8 = 1,6 cm
  • 6/8 = 1,9 cm
  • 7/8 = 2,2 cm
  • 8/8 = 2,5 cm

Les lames fines permettent d’atteindre facilement les zones étroites.

Les lames larges limitent le nombre de rinçages, elles amassent plus de mousse à leur passage.

Bon à savoir : la lame de 5/8 est la plus commune et elle est recommandée aux débutants.

d) La forme

La forme de la lame est importante pour optimiser la prise en main de votre rasoir. La majorité des lames sont évidées, celles plates se faisant plus rares sur le marché. Concentrez plutôt votre choix sur la forme de la pointe :

  • Une lame à pointe arrondie conviendra parfaitement aux débutants ;
  • Une lame à pointe carrée ou à pointe française facilite le rasage des zones difficilement accessibles ;
  • Une lame à pointe espagnole ou à pointe « barber’s notch » simplifie la sortie et le rangement de la lame dans le manche.

C - La facilité d’entretien

Si vous êtes amené à utiliser fréquemment votre rasoir, choisissez-en un qui est facile à nettoyer. Cela est valable aussi bien pour la shavette que pour le coupe-choux. Si vous n’êtes pas très soigneux, évitez les modèles qui peuvent emmagasiner les résidus de poils ou l’humidité dans les interstices.

Votre outil risque ainsi de rouiller rapidement, ce qui vous obligera à le remplacer au bout de quelques utilisations seulement. Il est utile de préciser ici que les manches en métal, la lame et le lieu d’encastrement de cette dernière doivent toujours être parfaitement séchés après usage.